twitter facebook google plus picasa pinterest vimeo youtube flickr

L'un de nos atouts majeurs est la réactivité qui vous rassure et évacue tout stress inutile. Ajouté à cela, le choix de plusieurs variantes que nous présentons pour chaque projet.

Checklist SEO : 9 étapes pour optimiser le référencement d’un site en 2018

1- Faire un sorte que le site et les pages à positionner puissent être crawlées et indexées par Google. Cette première étape est indispensable et implique l’analyse technique du site (directives dans le robots.txt, présence d’un sitemap, meta noindex, balises canonical, …).

2- Réaliser une analyse de mots-clés pour identifier les mots-clés principaux à cibler et les requêtes secondaires pertinentes. Cette étape est indispensable pour savoir quel contenu créer et comment le structurer. Des outils comme Google Adwords Keyword Planner, SEMrush et Ubersuggest sont très utiles pour cette étape. Les recherches associées de Google sur la requête principale peuvent également fournir de très bonnes pistes à creuser.

3- Analyser la SERP (page de Google avec les résultats de recherche) sur la requête principale pour laquelle on souhaite optimiser la page afin de comprendre l’intention de la recherche et identifier ce que Google considère comme des résultats pertinents (ceux dans le Top 5). L’idée est ici d’analyser les résultats qui se positionnent et les réponses qu’ils apportent pour déterminer comment optimiser son contenu pour qu’il soit encore plus complet et plus intéressant pour l’utilisateur.

4- Trouver la meilleure personne pour rédiger le contenu. Qu’il s’agisse d’une personne dans l’équipe ou d’une personne externe, plus cette dernière aura d’expertise et d’autorité dans le secteur, mieux ce sera.

5- Prendre le temps de soigner le Title, la Meta Description et l’URL de la page à positionner. Ces trois éléments qui forment le Snippet, sont visibles dans les résultats de recherche avant même qu’un internaute ne clique sur un lien, il est donc indispensable de bien les optimiser pour attirer l’internaute et booster son taux de clic (le Title doit comprendre le mot-clé principal ou une variante proche sans s’y limiter, la Meta description doit donner envie à l’internaute de cliquer et l’URL doit être courte et descriptive).

6- Utiliser intelligemment les mots-clés principaux et secondaires, identifiés via l’analyse de mots-clés, dans le contenu de la page. S’il est inutile de répéter à outrance le même mot-clé dans un texte et les titres des différentes sections, Google doit pouvoir comprendre la thématique ciblée par une page, il est ainsi fortement recommandé d’utiliser les mots-clés principaux et secondaires tout au long du contenu avec parcimonie.

7- Si le site s’y prête, utiliser le balisage Schema.org pour tirer profit des rich snippets. Le balisage schema.org permet notamment l’affichage des étoiles dans les résultats de recherche pour des pages qui contiennent des avis. Ces rich snippets peuvent participer à l’amélioration du taux de clic dans les résultats de recherche et ne sont donc pas à négliger quand le site est compatible.

8- Optimiser le temps de chargement et l’expérience utilisateur du site. Plus le site se charge rapidement, mieux c’est pour l’utilisateur et donc pour le SEO. Le site doit également fournir la meilleure expérience utilisateur possible (le design doit être soigné, clair et simple). Il est également recommandé que le site soit sécurisé et donc en HTTPS.

9- Trouver les meilleurs canaux pour diffuser et amplifier le contenu. Une fois la page parfaite créée, la dernière étape consiste à la diffuser et à trouver les meilleurs sites et influenceurs pour obtenir des liens d’autorité et de qualité vers cette dernière.

source