L’Occident démocratique fasciné par la Chine communiste

Cette crise sanitaire (réelle ou fictive) a bien montré une fascination sans équivoque des Occidentaux pour le modèle chinois.

Explication.

Le parti communiste au pouvoir en Chine a profité de la mondialisation pour s’octroyer une belle part du marché international. Il a mis en avant des acteurs chinois (triés sur le volet) pour faire tourner la machine économique soit sur le plan de la production de produits ou sur le plan commercial. De grandes firmes ont émergé du néant communiste pour conquérir le marché planétaire qui – avant l’avènement de la mondialisation et avant l’adhésion de la Chine à l’OMC – était réservé exclusivement aux pays occidentaux capitalistes.

Cependant, les dirigeants chinois ont continué à gérer les affaires de la Cité d’une main de fer. Pas de liberté individuelle et collective pour le peuple. Les rares protestations sont réprimées dans le sang au grand jour. Les démocraties occidentales prises dans leur propre piège (ouverture économique) regardaient ailleurs. Trop d’intérêts liés à la Chine sont en jeu.

Dans l’ancienne stratégie occidentale, il a été prévu que la Chine, en ouvrant ses frontières aux capital étranger et l’activité économique de libre-échange, va impérativement voir son système politique évoluer progressivement vers le modèle démocratique. L’Occident s’est rendu compte que ce vœu pieux ne se réalisera jamais. S’agissant d’une Chine démocratique, l’Occident s’aperçoit qu’il est face à ce qui relève de l’utopie et du vœu pieux ?

Au contraire, l’élite capitaliste commence à douter de ses propres valeurs.

Les protestations violentes et successives des classes défavorisés en Occident face à la cherté de la vie et à l’inégalité structurelle des revenus ont poussé les patrons des multinationales et par ricochet la classe politique, à revoir leur stratégie de gestion de la Cité. Et au lieu de trouver un compromis équitable et durable avec la classe laborieuse, ils ont choisi la facilité. Un copier-coller en bonne et due forme du système politique chinois décrié pourtant durant des décennies en tant que tyrannie.

Profitant de l’opportunité que leur offre ce prétexte de la pandémie, les politiques des pays occidentaux malmènent leur population avec une atrocité et une violence inégalée. C’est dans cette optique qu’il faut comprendre la raison qui pousse des pays de tradition démocratique a basculé vers un régime totalitaire. Ce qui se déroule en France, pays des Droits de l’Homme et des Lumières en est la parfaite illustration.

Pour se convaincre, il suffit de voir comment fut accueilli le Président Xi Jinping lors du sommet de Davos. De quoi ont – ils discuter déjà ? Je suis plus que certain que ces sbires politiques et avec à leur tête ce gourou de Klaus Schwab ont demandé solennellement à leur hôte de marque de leur céder les droits d’auteur pour appliquer à la lettre ce modèle si fascinant.

Attachez vos ceintures, le Great Reset est activé ! La seule issue pour ne pas faire partie du voyage est de résister pacifiquement.